Eglise St Pierre

Site et monument historiques, Eglise, Classé ou inscrit (CNMHS) à Plounévez-Moëdec
  • L'église paroissiale Saint-Pierre située dans un enclos avec cimetière presque entièrement disparu, fut construite probablement vers 1520 et agrandie de deux travées entre 1655 et 1687.

    Pendant cette période de travaux, Thomas Le Clerec peint un tableau du Saint Sacrement en 1658. Louis Berthou maître peintre à Lannion peint le chanceau. Guillaume Bahic peintre verrier et sculpteur réalise la statue de Notre-Dame du Rosaire en 1665 puis l'autel du rosaire en 1666. François Guillaume...
    L'église paroissiale Saint-Pierre située dans un enclos avec cimetière presque entièrement disparu, fut construite probablement vers 1520 et agrandie de deux travées entre 1655 et 1687.

    Pendant cette période de travaux, Thomas Le Clerec peint un tableau du Saint Sacrement en 1658. Louis Berthou maître peintre à Lannion peint le chanceau. Guillaume Bahic peintre verrier et sculpteur réalise la statue de Notre-Dame du Rosaire en 1665 puis l'autel du rosaire en 1666. François Guillaume peintre verrier peint la statue de Saint-Yves et dore le retable de ce saint en 1677 et répare la verrière du Rosaire en 1626 et 1688, la maîtresse vitre en 1694 et les autres en 1678 et 1687.

    A l´ouest, dans la nef, l'ancien jubé du 16e siècle de la chapelle de Keramanac´h est déplacé en 1873, sur proposition de M. Le Sec´h recteur et M. Louis Corson maire. Il est restauré cette même année par François Morvan, menuisier, qui remplace les six colonnes perdues qui décoraient les niches et le transforme en tribune. Il représente le Christ entrant à Jérusalem, six apôtres, le Christ Pentocrator (ou en Majesté), six apôtres puis le Christ de la Passion.

    Le monument aux morts dans l´église est réalisé en 1920 et porte 175 noms. Le lambris de couvrement est peint en 1912 par M. Langlamet de Saint-Brieuc. L´église est électrifiée en 1954. La toiture est refaite en 1956. L´ossuaire est détruit en 1901 probablement lors des travaux de reconstruction du clocher. La sacristie édifiée en 1667 est reconstruite en 1902 d´après les plans de l´architecte Ernest Le Guerrannic. Elle est agrandie d´un mètre, les murs et le couloir sont refaits à neuf et une porte extérieure est ajoutée.

    A gauche du porche ouest, on aperçoit une particularité locale : le trou du lépreux, sous un petit auvent ou préau encadré de deux contreforts. Selon la tradition populaire, un seigneur atteint de la lèpre pouvait ainsi assister à la messe en dehors de l´église mais à l'abri de la pluie, au travers d´un petit jour dans l´axe du chœur.

    Infos sur site.