Voir les photos (2)

Manoir de Coadélan

Site et monument historiques, Manoir, Gothique, Classé ou inscrit (CNMHS) à Prat
  • Ce site a été occupé dès le Néolithique comme l'atteste la présence d'un menhir à l'entrée de l'ensemble manorial.

    Les origines du Manoir de Coadélan remontent au 14ème siècle voire au 13ème siècle. Il a cependant été restauré et reconstruit en partie au milieu du 17ème siècle. C'est le type même du "grand manoir breton" qui fait de la résidence seigneuriale, le cœur de l'exploitation agricole, sans négliger toutefois le confort des occupants, qui transparaît à travers les galeries ou...
    Ce site a été occupé dès le Néolithique comme l'atteste la présence d'un menhir à l'entrée de l'ensemble manorial.

    Les origines du Manoir de Coadélan remontent au 14ème siècle voire au 13ème siècle. Il a cependant été restauré et reconstruit en partie au milieu du 17ème siècle. C'est le type même du "grand manoir breton" qui fait de la résidence seigneuriale, le cœur de l'exploitation agricole, sans négliger toutefois le confort des occupants, qui transparaît à travers les galeries ou l'étuve. C'est aussi le résumé dans la pierre de l'histoire d'une famille aristocratique en pleine ascension sociale du 14ème au 17ème siècle.

    La seigneurie et le manoir de Coadélan ont vraisemblablement été fondés dès le début du 14ème siècle par la famille Le Chevoir. Leurs armoiries, "De gueules au croissant d'argent, surmonté de trois macles (pièce en forme de losange) de même", ornent toujours la bâtisse. Vers 1500, Rolland Le Chevoir épouse Jeanne Le Rouge (originaire de Trébriant en Plestin) comme le montrent les armoiries de la cheminée dans la grande salle. Ce dernier participe au financement de la reconstruction de la chapelle Saint-Jean de Tréovazan.

    Le manoir reste dans les mains de la famille Le Chevoir jusqu'à la mort sans progéniture en 1667 de Vincent-Joseph Le Chevoir. A cette date, la seigneurie passe dans la famille du Bouillé par mariage de Marie-Jeanne Le Chevoir avec René du Bouillé. La famille du Bouillé-Turquant conserve le manoir de Coadélan jusqu'à la Révolution. Ce sont les familles Le Corgne (au début du 19ème siècle) et Kergariou qui deviennent ensuite propriétaires.

    Le manoir de Coadélan a été inscrit au titre des Monuments Historiques le 22 janvier 1927. Il a malheureusement connu un incendie en 1988 qui a détruit une partie de la charpente de la tour orientale. Il a été restauré par la famille Riou avant de passer entre les mains de la famille Francès qui le possède toujours au début du 21ème siècle.

    Source : patrimoine.bzh