Rencontre #1Parole de Breizh Benoît Chaumard
Huitre FraicheurHuitre Fraicheur
©Huitre Fraicheur|Yann Couvrand

Benoît, ostréiculteur passionné

Ce premier entretien nous emmène sur la Presqu’île de Lézardrieux à la rencontre de Benoît, un jeune ostréiculteur qui cultive la tradition et éveille nos papilles.
Publié le 11 mars 2022

Parole de Breizh, vous invite à découvrir la Côte de Granit Rose au fil de rencontres avec ceux qui vivent leur Bretagne, la transforment, la cultivent. Ces ambassadeurs sont des artisans, des artistes, des producteurs… mais avant tout, des habitants du Trégor. Ils aiment la Côte de Granit Rose et vous expliquent pourquoi cultiver l’essentiel !

Sur la Presqu’île de Lézardrieux,  les Huîtres de Saint Riom se transmettent de père en fils depuis 1981. Benoît y a rejoint son père en 2017, prolongeant ainsi la tradition d’une passion qui privilégie la qualité à la quantité.

Une philosophie qui leur a permis d’obtenir deux distinctions en 2019 et 2020 avec la médaille d’argent et d’or au concours général agricole.

Comment s’organise l’année

« De janvier à mai, nous profitons des températures fraiches, propices à un meilleur taux de survie, pour relever les poches afin de trier les huîtres par taille. Elles sont ensuite remises sur les parcs où elles continueront leur croissance pendant environ 3 ans.
En été, nous avons le bar à huîtres que nous avons ouvert l’an dernier. Les visiteurs viennent à notre rencontre et peuvent déguster nos produits. C’est aussi le moment où nous nous rendons en Charente Maritime capter les naissains qui seront ramenés en Bretagne un an plus tard.
Enfin de septembre à décembre c’est le moment le plus dense de l’année avec la préparation des fêtes. Lavage, calibrage, mises en bassin de purification, emballage et enfin commercialisation. »

Bref, on ne chôme pas ?

« Et à chaque grande marée, nous nous rendons sur les 15 hectares de concession afin de retourner les poches pour éviter que les huîtres ne se collent dans le maillage de la poche dans laquelle elles grandissent. »

Vos canaux de distribution ?

« Nous privilégions la vente au détail et à 90% en local. Nous vendons sur les marchés, en poissonnerie et dans certaines grandes surfaces et commerces du secteur mais aussi en direct à l’entreprise. Nous proposons aussi de la livraison à domicile que nous avons lancée durant le confinement. Nous travaillons aussi avec la conserverie Breiz’illettes afin de transformer les calibres difficilement vendables en rillettes. »

Cultiver l'essentiel

Que vous inspire la phrase « Cultiver l’essentiel » dans votre métier ?

« C’est de faire des produits les plus qualitatifs et savoureux possible, le plus simplement possible ! Nous travaillons énormément sur la densification des poches. Nous préférerons avoir moins de quantité au profit de la qualité. Plus une huître aura de la place pour se développer, meilleure elle sera ! »

Les huîtres de Saint-Riom

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Rendez-vous au

Le bar à huîtres

Le bar à huîtres vous offrira une nouvelle expérience accompagnée d’une ambiance détendue de bord de mer. Non content de vous proposer une dégustation de produits issus de notre propre production, vous pourrez également déguster nos huîtres tout juste sorties de l’eau au délicieux goût de noisette. De la légère à la charnue, de la salée à la sucrée, nous saurons vous combler.

Le bar à huîtres est situé sur la commune de Lanmodez, entre Lézardrieux et Pleubian, au niveau de la zone ostréicole à quelques encablures du sillon de Talbert.

Téléchargez le guide

Retrouvez tous les

Articles du blog