© Yoan Brière - La Lanterne
Le Léguer, rivière sauvageNatura 2000
Voir la vidéo

Le Léguer, rivière sauvage

Le Léguer est l’une des plus belles rivières de France, aux portes de la Côte de Granit Rose. Première rivière labellisée « Site Rivières Sauvages » du grand ouest en 2017, ce fleuve côtier long de 59 km, particulièrement préservé, possède un patrimoine exceptionnel qui ravira les amoureux d’authenticité. N’attendez plus et plongez au cœur de la vallée du Léguer !

Le Léguer, un patrimoine naturel exceptionnel

Loutre d’Europe, saumon Atlantique, nombreuses espèces de chauves-souris, osmonde royale… sont autant de symboles vivants d’une nature préservée. Au-delà des espèces les plus emblématiques, la vallée du Léguer bénéficie d’une fantastique diversité faunistique et floristique, intégré dans le réseau Natura 2000, dès 2004.
De la source principale du Léguer, aux pieds des Monts d’Arrée, à la Baie de Lannion, cet espace naturel européen offre des paysages très diversifiés : une vallée encaissée et des versants boisés, trois grands massifs forestiers, un ensemble remarquable de landes sèches intérieures, une rivière à renoncule coulant entre des chaos rocheux, de nombreuses petites vallées traversées par un riche chevelu de rivières et composants les affluents du Léguer et enfin, un large estuaire s’ouvrant sur la mer.

Le Léguer, un patrimoine bâti remarquable

En Bretagne, l’eau est partout. Les rivières ont sculpté le paysage mais aussi dicté l’implantation humaine. Boire, laver, pêcher, transporter, produire de l’énergie. Dans la Vallée du Léguer comme partout en Bretagne, l’eau de la rivière a toujours été un bien précieux. Un élément sacralisé par les innombrables fontaines et la centaine de chapelles qui jalonnent la vallée. Une source d’énergie pour l’activité économique, grâce aux moulins. Les quelques 155, recensés en 1886, servaient à moudre le grain, fouler les draps, tanner les peaux, teiller le lin, et faire le papier. Autant de produits exportés via le port de Lannion, en aval de la rivière, ou par les gares de Plouaret et Lannion.
Une source de prospérité pour les habitants. Sur les 4 000 manoirs recensés en Côtes d’Armor, un nombre important se situe dans la vallée du Léguer. Cette spécificité est une composante incontournable de notre identité.

Le Léguer, un patrimoine piscicole rare

Classée Rivière à poissons migrateurs de 1ère catégorie, le Léguer est l’une des rivières à salmonidés les plus renommées en France car elle accueille encore une population significative de saumons atlantiques et une très bonne densité de truites fario, totalement sauvages. Cette qualité s’écrit dans son histoire moderne où tout a été de nouveau possible avec la destruction de l’ancien barrage hydro-électrique de Kernansquillec, en 1996. C’est ainsi que son parcours trace son sillon dans une vallée encaissée qui offre une alternance de zones rapides et plus lentes. Depuis, saumons, truites, mais aussi lamproies, anguilles ou encore chabot ont recolonisé la rivière, symboles de libre circulation des poissons et de reconquête des milieux naturels.
Si différentes techniques de pêche sont possibles (lancer léger, toc…), la pêche à la mouche reste la méthode par excellence sur le Léguer !

Le Léguer, une vallée vivante

Mais pour s’immerger totalement dans un territoire, quoi de mieux que des rencontres humaines. Alors, ne ratez pas le Léguer en fête ! Des habitants et bénévoles passionnés, vous racontent les secrets des vieilles pierres, les trésors de la nature, les saveurs des produits du terroir ou les œuvres d’artistes. De la source à l’estuaire, selon plusieurs facettes, vous participerez, tour à tour, aux balades patrimoine du dimanche soir, ou vous ferez le tour des expositions artistiques installées au cœur des patrimoines de la vallée ou vous suivrez le programme des « Découvertes » aux entrées thématiques si diversifiées. Un programme estival à voir, à marcher et à entendre, pour vivre le Trégor, au plus près de son âme.

Le Léguer en fête

Le Léguer, une vallée à découvrir

Cette richesse vous fait saliver, alors partez à sa rencontre, par les chemins de randonnée. Les voies de communication d’hier sont devenus les chemins de randonnée d’aujourd’hui. En parcourant les très nombreux sentiers en boucle ou en itinérance, vous remonterez le cours du temps, au fil de l’eau. A pied, en vélo ou à cheval, faites votre choix ! Et pour les plus sportifs, la descente du Léguer en canoé ne vous laissera pas indifférent. Pour une découverte plus directe, rendez-vous aux points d’accès privilégiés tels que les quais de Lannion, le château de Tonquédec, la plage de Trégrom, les sites de Kernansquillec et des papeteries Vallée, ou la passerelle des pêcheurs à Plounévez-Moëdec.

Organisez votre venue

pour un séjour réussi