© Yann Josselin
A la découverte des mégalithes de la Côte de Granit Rose

Menhirs et dolmens, pierres de légende

Au pays du granit rose (et gris !), menhirs, dolmens et allées couvertes ponctuent le paysage de leur présence légendaire et empreinte de mystères. Au détour d’un chemin, sur une île ou au milieu de la forêt, ces mégalithes emblématiques de la Bretagne émerveilleront les passionnés de Préhistoire et raviront les enfants pour une partie de cache-cache avec les korrigans.

Menhir De Saint Uzec Menhir De Saint Uzec Menhir De Saint Uzec © Services Techniques de Pleumeur Bodou

Entre lieu de culte et légende

Des mégalithes cachés dans des coins secrets

Ici, point de concentration de mégalithes comme à Carnac. Place à des sites intimistes, hors des sentiers battus : au coeur de la forêt de Beffou comme l’allée couverte du Brohet, en bordure d’estuaire comme celle de Men Ar Rompet sur la Presqu’île de Lézardrieux… Ces pierres dressées se retrouvent aussi souvent sur les îles ou presqu’îles, voire même les pieds dans l’eau par certains coefficients de marée comme le menhir de Toëno à Trébeurden. Preuve que 3000 ans avant Jésus-Christ, le niveau de la mer n’était pas aussi haut qu’aujourd’hui !

Sur les traces des fées et déesses du néolithique

Bruts de premier abord, ces monolithes cachent aussi parfois d’émouvantes et précieuses sculptures pariétales, comme autant d’hommages de nos ancêtres à la Déesse Mère. Cupules, seins, colliers… Partez en quête de ces symboles de fécondité que vous pourrez admirer sur les allées couvertes de Kerguntuil à Trégastel, Prajou-Menhir à Trébeurden ou encore Crec’h Quillié à Saint-Quay-Perros.  Certaines aussi sont le nid de légendes, comme celle de l’Ile Grande, appelée aussi Ty-Lia (maison de pierre) ou Ty ar C’hornandoned. On raconte que les nuits de pleine lune, des Kornandounezed (des naines) y entraînent les passants dans des danses endiablées…

Mégalithes et religion, ou l’art du réemploi !

À Pleumeur-Bodou, le menhir de Saint-Uzec est le plus haut du secteur avec ses 7 mètres. Mais surtout, il étonne par sa croix et ses sculptures du XVIIème siècle ordonnées par « l’apôtre de la Bretagne », le prêtre jésuite Julien Maunoir. Une véritable BD en granit racontant la Passion du Christ ! Plus au sud, découvrir la crypte-dolmen de la chapelle des Sept-Saints est l’occasion d’admirer cette chapelle remarquable dédiée à un culte islamo-chrétien.