Voir les photos (2)

Chapelle Notre-Dame de Confort

Site et monument historiques, Chapelle, Classé ou inscrit (CNMHS) à Berhet

  • Chapelle fondée en 1523 par les seigneurs du Perrier et dédiée à Notre-Dame. La multiplicité des millésimes (porte de la sacristie et sablière notamment) a permis une remarquable connaissance de son histoire : la chapelle achevée en 1537 est consacrée en 1549. Une partie de la statuaire (l'Arbre de Jessé et le Couronnement de la Vierge) est contemporaine de la construction de la chapelle. Dans un enfeu se trouve le gisant de Jean du Perrier mort en 1499 surmonté d'une inscription. La cloche...
    Chapelle fondée en 1523 par les seigneurs du Perrier et dédiée à Notre-Dame. La multiplicité des millésimes (porte de la sacristie et sablière notamment) a permis une remarquable connaissance de son histoire : la chapelle achevée en 1537 est consacrée en 1549. Une partie de la statuaire (l'Arbre de Jessé et le Couronnement de la Vierge) est contemporaine de la construction de la chapelle. Dans un enfeu se trouve le gisant de Jean du Perrier mort en 1499 surmonté d'une inscription. La cloche de la chapelle, blasonnée des armes des familles du Perrier et du Bouilly a été coulée en 1675. Au 17e siècle, la chapelle Notre-Dame fait l'objet d'un pèlerinage très fréquenté, auquel des indulgences furent accordées par le pape Innocent XI, les 20 août 1685 et le 24 mai 1687. Le retable du maître-autel date de 1715 : c'est une œuvre remarquable du sculpteur Vincent Rivoalan et du peintre François Bahic de Lannion.
    Située au nord-est, la sacristie a été rénovée en 1748 comme l'indique un millésime et la mise en œuvre (linteaux en arc segmentaire). Si le fenestrage du chevet a été restauré en 1837 après une tempête, la chapelle a été entièrement restaurée par l'architecte Guillaume Lageat en 1886.
    Le 6 septembre 1911, le nouveau chef-lieu de Berhet est fixé à Confort qui est devenu au fil du temps la localité principale : c'est en effet à Confort que se trouvent les principaux commerces. La commune prend alors le nom de Confort-Berhet avec les conséquences suivantes : la chapelle Notre-Dame de Confort devient la nouvelle église paroissiale de Confort-Berhet tandis que l'église paroissiale de Berhet est "rétrogradée" au rang de chapelle.
    En raison de son intérêt historique et architectural, la chapelle Notre-Dame de Confort a été classée au titre des Monuments historiques le 16 août 1922.
    Chapelle de fondation seigneuriale située à un kilomètre à l'ouest de l'église paroissiale de Berhet.
    Nef rectangulaire mesurant 20 mètres de longueur sur environ 7 mètres de largeur ; à l'ouest, clocher-mur accosté d'une tour renfermant un escalier en vis ; au sud, porche d'entrée.
    Porte sud de style gothique ; porche sud en anse de panier renferment une remarquable porte dont le décor tend vers la Renaissance ; porche ouest surmonté d'un fronton triangulaire et encadré de pilastres de style Renaissance (décor vraisemblablement plus tardif).
    L'abside est percée d'une grande baie dont les claveaux sont ornés de figures.
    La porte de la sacristie porte un millésime (1523) et l'inscription suivante : "Le vingtième jour d'avril, l'an mil cinq cents vingt et trois fut assise la première pierre en ceste chapelle".
    Sur la sablière sculptée, on peut déchiffrer une longue inscription (citée par Réné Couffon): "En l’honneur de Dieu et de la Vierge Marie, cette chapelle fut commencée en l'an mil cinq cents vingt trois [1523] par Jehan du Perrier, seigneur du Perrier fondateur d'icelle. Maître Yves Tabec, Recteur, présent à cette œuvre et commencement. Dom Ollivier Huon, prêtre, a eu le gouvernement jusqu'à l'achèvement qui a été l'an mil cinq cent trente sept [1537]. Dom Guillaume Le Cor, prêtre, curé de céans. Dédiée fut celle le dernier dimanche de septembre... jour de l'an mil cinq cent quarante neuf [1549]". "Cette chapelle a été peinte du temps de Me Alain Grolebo. V. M. Charles Carbonel, chapelain".
    La porte extérieure de la sacristie située au nord-est porte le millésime et l’inscription suivants : "F. F. P. LISDY. L. PLAPOUS G. R. L’AN 1748".
    A l'intérieur, charpente lambrissée, sablières, entraits sculptés et vestiges de peintures murales.
    Source : patrimoine.bzh