Voir les photos (2)

Moulin du Crac'h

Site et monument historiques, Moulin, Classé ou inscrit (CNMHS) à Perros-Guirec
Horaires et services non garantis
  • Situé à La Clarté, le moulin du Crac’h tient probablement son appellation d’une déformation du mot crec’h (tertre en breton).
    Le moulin a été bâti en 1727, en épais moëllons de granit rose.
    Sa partie supérieure, en encorbellement, permet d’écarter les ailes du fût.
    Le moulin offre aussi la particularité d’être doté d’un ‘chemin tournant’ ; ainsi, ses ailes peuvent être positionnées face au vent.
    Lorsqu’il fonctionnait, il pouvait produire 15 quintaux de mouture par jour,...
    Situé à La Clarté, le moulin du Crac’h tient probablement son appellation d’une déformation du mot crec’h (tertre en breton).
    Le moulin a été bâti en 1727, en épais moëllons de granit rose.
    Sa partie supérieure, en encorbellement, permet d’écarter les ailes du fût.
    Le moulin offre aussi la particularité d’être doté d’un ‘chemin tournant’ ; ainsi, ses ailes peuvent être positionnées face au vent.
    Lorsqu’il fonctionnait, il pouvait produire 15 quintaux de mouture par jour, et ce, de 200 à 240 jours par an.
    Il a été entierement restauré en 1986. Le moulin est inscrit aux monuments historiques depuis 1983.
    Situé à La Clarté, le moulin du Crac’h tient probablement son appellation d’une déformation du mot crec’h (tertre en breton).
    Le moulin a été bâti en 1727, en épais moëllons de granit rose.
    Sa partie supérieure, en encorbellement, permet d’écarter les ailes du fût.
    Le moulin offre aussi la particularité d’être doté d’un ‘chemin tournant’ ; ainsi, ses ailes peuvent être positionnées face au vent.
    Lorsqu’il fonctionnait, il pouvait produire 15 quintaux de mouture par jour, et ce, de 200 à 240 jours par an.
    Il a été entierement restauré en 1986. Le moulin est inscrit aux monuments historiques depuis 1983.
    Situé à La Clarté, le moulin du Crac’h tient probablement son appellation d’une déformation du mot crec’h (tertre en breton).
    Le moulin a été bâti en 1727, en épais moëllons de granit rose.
    Sa partie supérieure, en encorbellement, permet d’écarter les ailes du fût.
    Le moulin offre aussi la particularité d’être doté d’un ‘chemin tournant’ ; ainsi, ses ailes peuvent être positionnées face au vent.
    Lorsqu’il fonctionnait, il pouvait produire 15 quintaux de mouture par jour, et ce, de 200 à 240 jours par an.
    Il a été entierement restauré en 1986. Le moulin est inscrit aux monuments historiques depuis 1983.